Si j’obtenais un revenu de base, je sortirais enfin de la précarité, si difficile à vivre à un an de la retraite! Je pourrais aider mon fils dans ses études, et me soigner avec des médecines douces, souvent trop onéreuses pour moi.